AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sauter vers:  
 

 Jane McMullan • Only when I stop to think about it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jane McMullan

avatar

•• MESSAGES : 47



MessageSujet: Jane McMullan • Only when I stop to think about it   Jeu 16 Sep - 10:23

HUMAIN DU 21ème siècle

Jane McMullan








  • Nom : Woodall-McMullan
  • Prénoms : Jane Amy Sage
  • Date de naissance : 29 Février 1988
  • Lieu de naissance : Vancouver, BC, Canada
  • Situation familiale : Célibataire
  • Orientation sexuelle : Bisexuelle
  • Pouvoir : Aucun, mais diagnostiquée comme personnalité borderline



  • Caractère :
    Paradoxale, instable, sombre et désabusée. Une rêveuse brisée, une enfant abandonnée. Orpheline des sentiments ordinaires, Jane ne fait jamais dans la demi-mesure. Elle est extrême, comme le sont les grandes héroïnes tragiques, comme le sont les divas insupportable. Son art à elle, son oeuvre, sa pièce maîtresse, c'est sa folie, c'est cette noirceur qui se dégage de chacun de ses pores. Comme l'eau putride qui suinte des murs de l'enfer, elle retrouve cette mélasse qui jamais ne tarit. Jane ne souffre aucun répit, pas plus que sa conscience et son sens aigu du mal être. Elle sait que quelque chose cloche mais elle ne fait rien pour que cela change. Jane aime, mais le plus souvent Jane déteste. Elle a peur des gens, du noir, de la foule, du bruit. Elle a peur des sentiments, peur de l'abandon, peur du vide et du néant. Elle aime le chaos, elle déteste tellement de chose qu'il est impossible d'en dresser une liste même non-exhaustive. Jane ne peut pas vivre sans la demi-douzaine de cachets qu'elle avale quotidiennement. Malgré sa petite taille elle résiste beaucoup mieux qu'on ne pourrait le penser. Elle est toxique, nocive, elle pourrit tout ce qu'elle touche et s'en vante ouvertement. Jane s'attache vite et mal, elle se défait dans la rancoeur et la douleur. Jane aime se faire du mal, aime détruire les autres, aime faire des noeuds dans ses cheveux et se priver de nourriture, juste pour voir si elle peut tenir. Jane fonctionne à l'abus, elle est compulsive et dangereuse. Elle boit trop, fume trop, abuse de ses médicaments et ne connait pas le mot "raisonnable". Jane est suivie par un psychiatre qu'elle n'apprécie pas mais qu'elle considère comme une constante dans sa vie. Jane est persuadée d'être un cas d'école et un stéréotype à la fois...

  • Physique :
    Petite, cadavérique. Brune banshee, sombre comme l'encre, sombre comme son âme. Perdues dans des monceaux de tulles, sa silhouette sans formes alourdies par des rangers qui semblent immenses et trop lourde. Visage creux mais enfantin, amaigri mais beau, yeux trop clairs cernés de fard noir, toujours trop. Joues sans couleur, sans reliefs, sans vie, lèvres constamment gercées. Mains abîmées, brûlées, coupées. Bras filiforme recouverts de fine cicatrices. Jambes trop maigre constamment contusionnée. Cheveux bruns très longs, mal entretenus, vaguement bouclés, très volumineux. Peau diaphane, exsangue. Tâches de stress et point de sang un peu partout sur le corps. Ongles rongés, grâce inexistante. Mélange de transparence et d’omniprésence, Jane est tout le monde et personne à la fois, le genre de gosse qui traîne sa silhouette malingre dans la rue et que vous ne voyez même pas, jusqu'à ce qu'elle tombe sans prévenir et hurle de douleur...

  • Histoire :

Something's getting in the way, something's just about to break,
I'll try to find my place in the Diary of Jane